Forum Cultures, Traditions et Echanges sur la région de Tlemcen
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A LIRE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Jeu 2 Nov - 13:27

Philippe De Villiers : "Interdire le voile dans tous les lieux publics"

Pour Philippe de Villiers, «les musulmans sont libres de pratiquer leur foi, mais ils doivent respecter les lois de la République et nos modes de vie ».
(Le Figaro/A.Aubert)
Le président du Mouvement pour la France se présente comme « le dernier défenseur de la République contre le communautarisme ».

LE FIGARO. - À quels faits précis pensez-vous lorsque vous affirmez que l'islamisme menace la laïcité dans notre pays ?

Philippe DE VILLIERS. - L'actualité démontre chaque jour l'avancée du communautarisme islamique en France. Feuilletons la presse des dernières semaines : un professeur de philosophie, Robert Redeker, menacé de mort pour avoir critiqué l'islam, le préfet de Seine-Saint-Denis qui écrit le 13 juin au ministre de l'Intérieur : « Les jeunes (...) sont aujourd'hui fortement travaillés par l'islam et sans doute le plus intégriste. (...) À chaque réveil de l'agitation dans telle ou telle cité, il est désormais quasi systématiquement observable que le relais de la gestion locale est pris par les»barbus* ». Il serait irresponsable de nier l'évidence : le problème ne fait qu'empirer.

Que préconisez-vous ?

Il faut un signal fort. La France doit imposer ses valeurs. Les musulmans sont bien sûr libres de pratiquer leur foi, mais ils doivent respecter les lois de la République et nos modes de vie. Je propose donc l'interdiction du voile islamique dans la rue et les espaces publics. Le voile islamique est le symbole de la soumission de la femme et porte atteinte à sa dignité. C'est aussi un obstacle à l'appartenance à la communauté nationale et un instrument utilisé par des activistes qui s'attaquent aux fondements de la République.

Votre proposition est-elle compatible avec la jurisprudence du Conseil constitutionnel en matière de libertés publiques ?

Dans l'état actuel du droit français, on ne peut pas remédier aux situations scandaleuses que le rapport Stasi sur la laïcité dénonçait en ces termes en décembre 2003 : « Des jeunes filles ou des femmes portent volontairement le voile, mais d'autres le revêtent sous la contrainte ou la pression. Il en va ainsi des fillettes préadolescentes à qui le port du voile est imposé, parfois par la violence. » Le rapport Stasi ajoutait : « Les jeunes filles, une fois voilées, peuvent traverser les cages d'escalier d'immeubles collectifs sans crainte d'être conspuées, voire maltraitées, comme elles l'étaient auparavant, tête nue. Le voile leur offre ainsi, paradoxalement, la protection que devrait garantir la République. » Allons-nous continuer à détourner les yeux ?

Quelles sont les solutions retenues chez nos voisins ?

En Belgique, le Parlement régional de la Flandre a prohibé le port du voile islamique sur la voie publique. Au Pays-Bas, le sujet fait la une de la presse. Le ministre de l'Immigration, Rita Verdonk, s'est déclarée favorable à cette mesure. Certaines villes comme Utrecht ont prononcé la même interdiction. En Allemagne, le secrétaire d'État à l'Intégration a qualifié le voile islamique de « signe d'isolement, voire d'oppression, lorsqu'il est imposé aux jeunes filles et aux femmes ». Nous sommes le seul pays européen où ce débat est interdit. Et même la Tunisie vient de prohiber le port du voile islamique dans tous les espaces publics...

Ne craignez-vous pas d'être accusé de jouer les boutefeux ?

Au contraire, il ne faut pas confondre le pompier et l'incendiaire ! Selon une enquête publiée le 17 août par le très sérieux institut d'enquête américain Pew Research Center, 46 % des musulmans français revendiquent en priorité leur appartenance à l'islam plutôt qu'à la France. Nous sommes devant un problème non pas religieux mais éminemment politique. Dans mon livre, Les Mosquées de Roissy, paru en avril dernier, j'avais révélé l'existence de mosquées clandestines et de réseaux de bagagistes islamistes dans cet aéroport d'Île-de-France. À l'époque, de nombreux médias et la quasi- totalité des hommes politiques ne m'avaient pas cru. Or, six mois après, que constate-t-on ? Le ministre de l'Intérieur avoue l'existence de lieux de culte clandestins à Roissy, s'efforce de les fermer, et il tente de retirer leur habilitation à des bagagistes suspects qui travaillaient en zone réservée ! Les faits me donnent raison. De même, sur le voile islamique, je ne fais que dire ce que pensent nos concitoyens. Ce n'est pas à la France de s'adapter à l'islam, c'est à l'islam de s'adapter à la France. Ce sera une question essentielle de l'élection présidentielle de 2007 : je suis le seul à briser le tabou et le dernier défenseur de la République contre le communautarisme.

source : Lefigaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
qlq1
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2792
Age : 49
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Jeu 2 Nov - 19:13

c ça continue comme ça on interdira les voiles at home.....y'aura un e police d maisons en smoking & jupon rose bonbon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medromi
Admin


Nombre de messages : 3523
Age : 43
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Ven 3 Nov - 0:07

qlq1 a écrit:
c ça continue comme ça on interdira les voiles at home.....y'aura un e police d maisons en smoking & jupon rose bonbon.

Wai on aura big brother à la maison. Tu sais qu'en turquie le port du voile est interdis et mustapha kemal pacha(cet ivrogne) qui l'avait interdis pr être au plus près des européens, 100 ans après ils ne st meme pas considéré comme des européens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
minaminou
célèbre
célèbre


Féminin
Nombre de messages : 6802
Age : 25
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Ven 3 Nov - 0:19

de Villier pffffffffffffffffffffff il merite qu'on lui coupe la langue!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Ven 3 Nov - 13:00

Medromi a écrit:
qlq1 a écrit:
c ça continue comme ça on interdira les voiles at home.....y'aura un e police d maisons en smoking & jupon rose bonbon.

Wai on aura big brother à la maison. Tu sais qu'en turquie le port du voile est interdis et mustapha kemal pacha(cet ivrogne) qui l'avait interdis pr être au plus près des européens, 100 ans après ils ne st meme pas considéré comme des européens.

je crois qu'en Tunisie, il est interdit aux enseignantes!!! à vérifier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Ven 3 Nov - 13:06

La mort subite du nourrisson enfin comprise

Un déséquilibre de sérotonine expliquerait 50% des cas de mort subite

Paris, le 02/11/06
Le mystère de l’origine de la mort subite du nourrisson (MSN) vient d’être percé à jour. Des chercheurs ont démontré qu’une anomalie cérébrale serait à l’origine de la majorité des cas.

La MSN est la principale cause de décès des enfants de moins d’un an. En 2005, sur les 523 décès enregistrés dans cette classe d’âge en France, 345 était attribués à la mort subite. La MSN est définie comme le décès soudain, inattendu et jusqu’à aujourd’hui inexpliqué d'un jeune enfant.

Hannah C. Kinney et ses collaborateurs de l’hôpital pour enfants de boston (Etats-Unis) ont analysé les cerveaux de 31 bébés décédés de MSN et les ont comparé aux cerveaux de 10 bébés décédés d’autres causes. Les résultats publiés dans le Journal of the American Medical Association montrent que dans les cerveaux du groupe d’enfants décédés de mort subite, il y a deux fois plus de neurones présentant des « troubles de la diffusion » d’un neurotransmetteur appelé sérotonine. Ces neurones sont localisés dans une zone particulière du cerveau appelée tronc cérébral. Il semble que les enfants présentant un déséquilibre dans la façon dont le cerveau utilise la sérotonine sont plus susceptibles de mourir de MSN.

Un déséquilibre de sérotonine expliquerait 50% des cas de mort subite.

D’après les chercheurs, lorsqu’un enfant qui présente ce type de malformations dort sur le ventre ou contracte une infection respiratoire, il présente un risque très important de dérèglement neuronal. La sérotonine est en effet impliquée dans la régulation de la température corporelle, de la respiration et de l’humeur.
Pour les auteurs de l’étude, cette malformation pourrait être à l’origine de plus de 50% des cas de mort subite.

« Cela devrait déculpabiliser les parents qui ont perdu un bébé et se demandent toujours ‘qu’ai-je fait de mal ?’ Maintenant, ils doivent comprendre que leur bébé avait une maladie » explique Marian Willinger, une spécialiste de la MSN de l’Institut national de la santé de l’enfant et du développement humain (NICHD) qui a financé l’étude.

Pour l’instant, cette anomalie ne peut être détectée qu’après le décès du bébé, lors de l’autopsie. Les chercheurs espèrent cependant que leur découverte les permettra de mettre au point un test permettant de détecter les bébés à risque de manière précoce… dans une dizaine d’années.

source : http://bienetre.nouvelobs.com/site/actu.asp?ID=4224&Rub=Mes+enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 11:59

Le Maroc critiqué sur sa politique au Sahara Occidental

La politique du Maroc au Sahara Occidental a été critiqué par un responsable du Conseil des notables sahraouis, après l’avoir été par des ONG internationales, des associations des droits de l’homme, des organisations estudiantines et des députés européens et latino-américains.
dimanche 5 novembre 2006.
Les déclarations d’El-Houcine Baïda interviennent à un moment où les thèses marocaines sur le Sahara Occidental ont, une nouvelle fois, été rejetées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Président de la commission des droits de l’homme au sein du Conseil consultatif royal des affaires sahariennes (Corcas), organisme désigné par le roi du Maroc en mars dernier, M. Houcine Baïda a affirmé que la situation des droits de l’homme au Sahara est aujourd’hui plus qu’inquiétante et l’Etat marocain assume une grande responsabilité. Le notable sahraoui, qui s’exprimait sur les colonnes du « Journal Hebdomadaire », a assuré que la majorité des Sahraouis souffrent de la dégradation des conditions sociales et surtout d’une répression démesurée.

M. Baïda dénonce en fait une répression à grande échelle qui justifie amplement la réaction hostile de la population sahraouie dans les territoires occupés. « Comment réagiriez-vous si on violait votre domicile dans l’illégalité, si on détruisait vos biens, vous matraquait devant vos enfants ? », s’est-il notamment demandé. « Même Israël ne se comporte pas ainsi. Nous sommes prêts à aider les autorités mais elles ne veulent pas », ajoute-t-il. M. Houcine Baïda a d’autre part estimé que le rapport confidentiel du Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme comporte une importante part de vérité. Ce rapport, rendu public en octobre, qui avait été rejeté par le Maroc, avait qualifié la situation des droits de l’homme de préoccupante, particulièrement dans les territoires occupés. Le même notable a affirmé que l’expérience du Corcas est un échec, qualifiant son président Henna Ould Errachid de dictateur.

M. Baïda souligne également avoir été tenu à l’écart de l’élaboration du projet d’autonomie que le Maroc veut présenter à l’ONU. « Nous ne savons rien de ce projet, rien sur son évolution ». Les déclarations d’El-Houcine Baïda, qui viennent remettre en cause les thèses défendues par le palais royal, interviennent une semaine après l’appel lancé par un parti marocain pour l’accélération du règlement de la question du Sahara Occidental par l’organisation d’un référendum d’autodétermination. Le parti Ennahj Eddimocrati, qui avait dénoncé la violence policière contre les militants sahraouis, indique dans son bilan annuel sur la situation au Sahara Occidental que la violence et la répression sont devenues les seuls moyens (de l’Etat) pour faire face aux problèmes que connaît la région. Le parti marocain, qui a rappelé les manifestations de militants sahraouis violemment réprimées, les arrestations massives de militants, les violations de leurs domiciles, la torture et les jugements iniques durant cette année, en appelle au respect des libertés au Sahara Occidental et la mise en place d’un référendum d’autodétermination.

Synthèse de Kahina, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran



ça fait plaisir!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 12:02

Excédée par les coups, une femme met le feu à son mari

Article posté par Stéphane Bourgoin le Mardi 7 novembre 2006

" Une femme de 33 ans, excédée de subir les coups de son mari, a décidé de faire justice elle-même dimanche en début d’après-midi, en incendiant le lit de son époux durant son sommeil. Hospitalisé au CHD, ce dernier est brûlé à 25 % aux jambes. Déférée hier au parquet, elle est ressortie libre du palais de justice.

Chemise blanche, petite jupe en jean, un sac à main noir en bandoulière, la jeune femme arrive libre au tribunal, encadrée par deux policiers de la sûreté urbaine départementale, habillés en civil. Discrétion assurée pour des faits qui pourraient cependant être jugés devant une cour d’assises. C’est que ce petit bout de femme n’a rien d’une furie, bien au contraire. Dimanche, vers 13 h, à Sainte-Clotilde (Ile de La Réunion), les choses dégénèrent dans un appartement de la rue de la Gare, dans le quartier du Chaudron. Un homme de 38 ans rentre chez lui, une fois de plus ivre, et bat son épouse devant les enfants. Ce n’est pas la première fois. Les plaintes se succèdent au commissariat du Chaudron mais les sanctions ne suffisent pas. Après un sursis simple et une mise à l’épreuve, Monsieur a été condamné à trois mois de prison ferme. Mais rien n’y fait et l’alcool aidant, les coups continuent de pleuvoir.

Brûlé à 25 %

Dimanche, la coupe est pleine et la victime poussée à bout décide de faire justice elle-même. Tandis que son mari est endormi dans son lit, elle répand de l’alcool à brûler sur son matelas au niveau des jambes et craque une allumette. Là, les choses vont très vite. L’époux se réveille et parvient à étouffer les flammes avec une couverture. Prise de panique, elle appelle les pompiers. Mais le mal est fait. Brûlé à 25 % au niveau des fesses et des jambes, le mari violent est transporté d’urgence au CHD, où il est admis au service des grands brûlés et placé sous morphine dans une chambre stérile. La victime devenue bourreau se retrouve pour sa part en garde à vue où elle explique simplement avoir agi poussée à bout. Déférée au parquet hier en début d’après-midi, la jeune femme a expliqué au juge d’instruction qu’elle n’avait pas eu l’intention de le tuer, mais qu’elle souhaitait simplement lui faire comprendre qu’elle était capable de renverser les rapports au sein du couple. Le parquet n’a pas requis d’incarcération. Une information judiciaire a été ouverte sous le chef de « violences sur conjoint ». Mère de quatre enfants âgés de 1 à 6 ans, la jeune femme est repartie libre du tribunal, comme elle était arrivée. Toutefois, si l’état de son mari se dégradait, le chef d’inculpation pourrait s’alourdir et se muer en tentative de meurtre."

Un article de Frédérique Seigle.

Source : CLICANOO.COM (7 novembre 2006)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nejma
Membre VIP
Membre VIP


Féminin
Nombre de messages : 2211
Age : 37
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 12:41

ElChouraqi a écrit:
Excédée par les coups, une femme met le feu à son mari

Article posté par Stéphane Bourgoin le Mardi 7 novembre 2006

" Une femme de 33 ans, excédée de subir les coups de son mari, a décidé de faire justice elle-même dimanche en début d’après-midi, en incendiant le lit de son époux durant son sommeil. Hospitalisé au CHD, ce dernier est brûlé à 25 % aux jambes. Déférée hier au parquet, elle est ressortie libre du palais de justice.

Chemise blanche, petite jupe en jean, un sac à main noir en bandoulière, la jeune femme arrive libre au tribunal, encadrée par deux policiers de la sûreté urbaine départementale, habillés en civil. Discrétion assurée pour des faits qui pourraient cependant être jugés devant une cour d’assises. C’est que ce petit bout de femme n’a rien d’une furie, bien au contraire. Dimanche, vers 13 h, à Sainte-Clotilde (Ile de La Réunion), les choses dégénèrent dans un appartement de la rue de la Gare, dans le quartier du Chaudron. Un homme de 38 ans rentre chez lui, une fois de plus ivre, et bat son épouse devant les enfants. Ce n’est pas la première fois. Les plaintes se succèdent au commissariat du Chaudron mais les sanctions ne suffisent pas. Après un sursis simple et une mise à l’épreuve, Monsieur a été condamné à trois mois de prison ferme. Mais rien n’y fait et l’alcool aidant, les coups continuent de pleuvoir.

Brûlé à 25 %

Dimanche, la coupe est pleine et la victime poussée à bout décide de faire justice elle-même. Tandis que son mari est endormi dans son lit, elle répand de l’alcool à brûler sur son matelas au niveau des jambes et craque une allumette. Là, les choses vont très vite. L’époux se réveille et parvient à étouffer les flammes avec une couverture. Prise de panique, elle appelle les pompiers. Mais le mal est fait. Brûlé à 25 % au niveau des fesses et des jambes, le mari violent est transporté d’urgence au CHD, où il est admis au service des grands brûlés et placé sous morphine dans une chambre stérile. La victime devenue bourreau se retrouve pour sa part en garde à vue où elle explique simplement avoir agi poussée à bout. Déférée au parquet hier en début d’après-midi, la jeune femme a expliqué au juge d’instruction qu’elle n’avait pas eu l’intention de le tuer, mais qu’elle souhaitait simplement lui faire comprendre qu’elle était capable de renverser les rapports au sein du couple. Le parquet n’a pas requis d’incarcération. Une information judiciaire a été ouverte sous le chef de « violences sur conjoint ». Mère de quatre enfants âgés de 1 à 6 ans, la jeune femme est repartie libre du tribunal, comme elle était arrivée. Toutefois, si l’état de son mari se dégradait, le chef d’inculpation pourrait s’alourdir et se muer en tentative de meurtre."

Un article de Frédérique Seigle.

Source : CLICANOO.COM (7 novembre 2006)

"Toutefois, si l’état de son mari se dégradait, le chef d’inculpation pourrait s’alourdir et se muer en tentative de meurtre" : et le fait que la femme soit battue c'est pas une tentative de meutre ??!!! :x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 13:29

ça ne peut pas tenir "tentative de meurtre", elle n'a arrosé que les jambes lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nejma
Membre VIP
Membre VIP


Féminin
Nombre de messages : 2211
Age : 37
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 13:36

ElChouraqi a écrit:
ça ne peut pas tenir "tentative de meurtre", elle n'a arrosé que les jambes lol

apres c'est lui qui portera plainte contre elle :silent:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 14:45

Nejma a écrit:
ElChouraqi a écrit:
ça ne peut pas tenir "tentative de meurtre", elle n'a arrosé que les jambes lol

apres c'est lui qui portera plainte contre elle :silent:


ben c normal, elle l'a raté!! lol en tt cas, elle a appelé les pompiers, ça + les coups reçus, ça jouera en sa faveur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatiha
célèbre
célèbre


Féminin
Nombre de messages : 8148
Age : 58
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 14:49

Bien fait pour lui! j'ai aucune compassion pour ce genre d'individu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 7 Nov - 18:16

Fatiha a écrit:
Bien fait pour lui! j'ai aucune compassion pour ce genre d'individu!

moi non plus fatiha, mais je me dis que l'alcool doit être une vraie maladie pour en arriver là... en mm tps c dégueulasse que toutes les mesures prisent contre lui n'ont servi à rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mer 8 Nov - 10:25

L’Algérie derrière la Tunisie dans la lutte contre la corruption

L’Algérie reste un mauvais élève dans la lutte contre la corruption selon le classement de Transparency International, qui classe notre pays à la 84e position, loin derrière la Tunisie (51e).
mardi 7 novembre 2006.
Selon le porte-parole de l’Association algérienne de lutte contre la corruption et représentant de Transparency International, Djilali Hadjadj, « l’indice de perception obtenu par notre pays est de 3,1, alors que le sondage est établi sur une échelle de zéro à dix ». Le plus bas niveau, soit zéro, signifie dans ce classement l’échelle la plus grave, tandis que le niveau dix suppose le plus faible degré de perception de la corruption. Selon Hadjadj, « l’Algérie doit déployer encore des efforts et parvenir à un degré plus important afin de se rapprocher des pays cotés en matière de lutte contre la corruption, notamment les pays voisins ».

Il est à signaler que la Tunisie, à la 51e place, reste la mieux placée avec 4,6 points. Toutefois, son classement s’est nettement dégradé depuis deux ans (43e place sur 158 avec 4,9 points en 2005 et la 39ème place avec 5 points en 2006). Vient ensuite le Maroc qui stagne par rapport à 2005 : le royaume occupe la 79e position avec 3,2 points (contre la 78e place et le même nombre de points). La Mauritanie, qui faisait son entrée dans le classement, occupe la 80e place. Enfin, la Libye, avec 2,7 points, remonte également et occupe la 105e position contre 2,5 points et la 117e place en 2005. En somme, onze pays arabes sont classés dans une meilleure position que l’Algérie.

Transparency International estime que « l’Algérie est toujours très mal classée, et ce en dépit de l’évolution obtenue par rapport aux trois dernières années ». Si l’on parle uniquement de l’année précédente, l’Algérie avait obtenu un indice de 2,8 et était classée à la 97e place sur 159 pays. A ce propos, le conférencier a plaidé de la nécessité « de renforcer la coopération économique avec les pays ayant le taux le plus faible de corruption. A l’exemple des 15 premiers pays dont l’IPC varie entre 8,3 et 9,6, ce qui « amènera automatiquement les institutions et les organismes publics algériens à se mettre au diapason des réglementations internationales de lutte contre la corruption ».

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 14 Nov - 10:22

Colonisation : Sarkozy rejette la faute

"On ne peut pas demander aux fils de s'excuser des fautes de leurs pères" a affirmé, à Alger, le ministre.

L e ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, en visite en Algérie, a qualifié de système colonial français d'"injuste" tout en excluant de présenter des excuses.
Le ministre de l'Intérieur avait entamé sa visite par un lieu hautement symbolique, le Monument des Martyrs, dédié aux victimes de la guerre d'Algérie, sur les hauteurs d'Alger: "C'est une façon d'exprimer mon amitié aux Algériens que de me recueillir devant un monument qui relate beaucoup de souffrances".
"Le système colonial est injuste.Des femmes et des hommes des deux côtés de la Méditerranée ont eu des souffrances", a-t-il répondu, interrogé sur cette repentance exigée. Avant de souligner que "la France se veut tournée vers l'avenir commun" et d'appeler au nécessaire "effort de compréhension réciproque".

Pas d'excuses

Toutefois, dans la soirée, alors qu'il s'exprimait lors d'un cocktail donné à l'ambassade de France devant un parterre de ressortissants français, Nicolas Sarkozy s'est montré réticent à l'idée d'excuses officielles réclamées par Alger.
"J'ai dit au Premier ministre Abdelaziz Belkhadem qu'on ne peut pas demander aux fils de s'excuser des fautes de leurs pères", a révélé le ministre devant les Français d'Algérie qu'il a rencontrés lundi soir à la résidence de France d'Alger.
Un an après le vote d'une loi, en 2005, dont l'article 4, abrogé depuis, célébrait les "aspects positifs" de la colonisation française, "le contexte est extrêmement difficile, entre l'Algérie et la France", a relevé Nicolas Sarkozy en s'exprimant devant des journalistes français."C'est même ce qui justifie ce voyage", a-t-il estimé, voyage "qui a été préparé en plein accord avec le président de la République", a-t-il réitéré pour la cinquième fois de la journée.
"C'est lui qui m'a demandé de venir, le président essaye qu'on apaise les choses entre les deux pays, cette première journée a permis de le faire", a jugé Nicolas Sarkozy, y voyant la preuve dans le fait qu'il avait, l'après-midi même, déposé des gerbes au cimetière chrétien et au carré juif "avec le ministre (algérien) délégué aux Collectivités locales", Dahou Ould Kablia.Dans ce contexte "extrêmement difficile", il "faut du temps (et) il y a eu assez d'humiliations pour chacun des deux pays", a estimé le numéro 2 du gouvernement français.

Pas de traité d'amitié

Si Nicolas Sarkozy est venu "pour apaiser", il ne l'a pas fait "pour signer un traité d'amitié". Un tel acte, a-t-il poursuivi, "c'est une histoire entre le président de la République et M. Bouteflika, c'est entre les deux chefs d'Etat, je ne suis pas là pour signer un traité d'amitié", a-t-il répété.

Le ministre algérien de l'Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni a affirmé de son côté lundi à Alger que le moment n'était pas favorable pour signer le traité d'amitié entre l'Algérie et la France.
"Je crois, et c'est mon avis personnel, que, compte tenu des contingences actuelles, le moment n'est pas favorable pour signer le traité d'amitié entre l'Algérie et la France", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de ses entretiens avec Nicolas Sarkozy.
"Il y a encore des efforts à faire pour créer un consensus le plus large possible", a souligné le ministre algérien, en ajoutant qu'il partageait l'avis de Nicolas Sarkozy "lorsqu'il dit qu'il vaut mieux encore construire parce que l'amitié ne se décrète pas".
"Il vaut mieux encore construire cette amitié et la construire par la réalité quotidienne", a insisté Noureddine Yazid Zerhouni en soulignant que "le traité d'amitié pourrait venir à ce moment-là pour couronner et confirmer une situation".
(Ave AP)


source : http://permanent.nouvelobs.com/etranger/20061114.OBS9244.html

"On ne peut pas demander aux fils de s'excuser des fautes de leurs pères" ??? ... sauf si c pour la Shoah??? :x :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 14 Nov - 14:49

Algérie-France : traitement des visas plus rapide

En visite en Algérie, le ministre français Nicolas Sarkozy a annoncé un assouplissement dans le traitement des demandes de visas des algériens qui souhaitent se rendre en France.
mardi 14 novembre 2006.
Le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, a annoncé hier à Alger la suppression de la consultation préalable des pays européens de l’espace Schengen avant la délivrance de visas aux ressortissants algériens. Une bonne nouvelle pour les centaines de milliers de demandeurs de visas. Jusque-là, les demandes de visas déposées par des Algériens pour entrer en France devaient avoir le feu vert préalable des pays européens de l’espace Schengen. Officiellement, les partenaires de la France craignaient l’infiltration de terroristes islamistes. Un argument devenu caduc avec la nette amélioration de la situation sécuritaire en Algérie.

L’abrogation de cette procédure « permettra de réduire très nettement le temps d’obtention des visas », a déclaré Sarkozy, qui a fait état également de la volonté de l’Algérie, exprimée par son homologue algérien Yazid Zerhouni, de « travailler très étroitement avec la France contre le terrorisme ». Le ministre français de l’Intérieur a fait cette annonce à l’issue d’un entretien avec Zerhouni et une réunion avec le chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem, qu’il a rencontrés successivement au Palais du gouvernement, peu après son arrivée pour une visite de deux jours en Algérie.

La suppression de cette consultation concerne les visas ordinaires et les visas diplomatiques, a-t-il précisé. Conséquence, les demandes de visas seront traitées en quelques jours, au lieu des trois semaines minimum qui étaient nécessaires avec la procédure de consultation. Jugée humiliante et discriminatoire par l’Algérie, la procédure de consultation n’était pas justifiée avec le premier partenaire économique de la France dans le monde arabe. En dehors de l’OCDE, l’Algérie représente le deuxième partenaire commercial de la France. La suppression de la procédure de consultation ne signifie pas cependant plus de visas aux Algériens. Ni l’amélioration des conditions générales d’octroi du fameux document.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mer 15 Nov - 12:18

Chirac dément à nouveau avoir possédé un compte bancaire au Japon

L'Elysée a de nouveau opposé "un démenti catégorique" aux affirmations du Canard Enchaîné selon lesquelles Jacques Chirac aurait possédé un compte bancaire au Japon, mardi soir dans un communiqué.

"L'Elysée oppose à nouveau un démenti catégorique aux allégations mensongères selon lesquelles le président de la République aurait possédé un compte bancaire au Japon", a indiqué la présidence.

L'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné publie dans son édition à paraître mercredi une partie d'un document attribué à la DGSE (services secrets français) et faisant état en novembre 1996 d'un compte ouvert au nom de Jacques Chirac à la Tokyo Sowa Bank en 1992.

L'existence de ce compte et de l'implication de la DGSE qui s'est intéressée à l'affaire a refait surface au printemps 2006 avec l'audition devant les juges de l'affaire Clearstream, du général Philippe Rondot, l'un personnages clés du dossier.

A l'époque, le 9 mai dernier, Jacques Chirac avait démenti "catégoriquement" avoir jamais possédé un compte au Japon, et son entourage avait dénoncé une "campagne de calomnies".

Le Canard Enchaîné affirmait alors que le général Philippe Rondot avait déclaré au cours de sa déposition le 28 mars devant les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons, chargés de l'affaire Clearstream, que le président Chirac possédait un compte garni de l'équivalent de 300 millions de francs au Japon.

La note publiée par le Canard figure, selon l'hebdomadaire, au scellé 8 de l'instruction Clearstream.

Sur ce message expédié par le représentant de la DGSE à l'ambassade de France à Tokyo à l'époque, on peut lire: "le montant des sommes versées sur le compte ouvert par Sowa au nom de M. Chirac serait de soixante-dix oku-yens, soit sept milliards de yens, soit environ 300 millions de francs".

Dans un livre intitulé "Machinations" (Denoël), à paraître le 16 novembre, les journalistes Karl Laske et Laurent Valdiguié évoquent également cette affaire, en citant la note de la DGSE envoyée de Tokyo le 11 novembre 1996.

Selon Le Canard Enchaîné et l'ouvrage de MM. Laske et Valdiguié, la "taupe" de la DGSE dont le pseudonyme est "Jambage" a eu accès à des documents internes de la banque japonaise dirigée par Shoichi Osada, un ami de M. Chirac. La banque devait faire faillite en 2001.

Selon les mêmes sources, le président, qui découvre le message en septembre 2001, soit peu de temps avant la campagne présidentielle de 2002, somme ensuite la DGSE de s'expliquer sur une enquête qui aurait été conduite contre lui par le service secret.

En janvier 2002, le patron de la DGSE, Jean-Claude Cousseran, affirme dans un rapport que le document a été "rédigé à partir de vagues rumeurs", écrit le Canard Enchaîné, issues d'un article dans le Shunkan Post, un magazine populaire japonais. Or, cet article n'a jamais été retrouvé.

Après la réélection du président, un magistrat détaché à la DGSE, Gilbert Flam, qui a traité ce dossier, est remercié. En juillet 2002, c'est au tour de M. Cousseran de l'être.
source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-28816900@7-40,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Jeu 16 Nov - 13:40

L’IAAF suspend l’Algérie

L’Algérie, épinglée par la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF) qui reproche au ministre algérien des sports d’avoir illégalement suspendu l’ancien patron de la FAA, Chaouche Tayara, a été à son tour suspendue de toutes les compétitions internationales d’Athlétisme.
mercredi 15 novembre 2006.
En effet, la Fédération nationale d’athlétisme a été suspendue par l’IAAF de toutes compétitions internationales. Selon le secrétaire général de l’IAAF, M. Pierre Weiss, la sanction prise contre la Fédaration algérienne d’Athlétisme est intervenue suite à la décision du ministre de la Jeunesse et des Sports, Guidoum, de mettre fin aux fonctions de l’ancien bureau fédéral “sans respecter les droits de la défense”.

Toujours d’après, M. Weiss, l’élection du nouveau président de la Fédération algérienne, M. Amar Bouras, s’est effectuée “sur la base de statuts que l’IAAF ne reconnaît pas”. Le SG de la Fédération internationale espère que les contacts entre le Sénégalais, Lamine Diack, le boss de l’IAAF, et le ministre algérien aboutissent à des résultats positifs “car on ne veut pas pénaliser les athlètes qui si, la situation restait en l’état, ne pourrait pas participer aux compétitions internationales”.

Le MJS, M. Yahia Guidoum, pour sa part, n’est pas resté motus et bouche cousue décidant de réagir à la décision de l’instance internationale. Approché en marge de la réunion de travail, hier à Alger, des ministres des Sports africains sur la relation États et instances sportives internationales, le responsable des sports en Algérie a indiqué, d’emblée, que “l’IAAF n’avait pas le droit de prendre une telle décision” dans la mesure où, d’après lui, “comme le stipulent les règlements en vigueur, elle aurait dû écouter les parties”. C’est dire que l’instance de

M. Diack devait, en principe, entendre la partie algérienne sur cette affaire. Il a précisé que la dernière AG élective de la Fédération algérienne d’athlétisme s’est déroulée dans le respect total des lois. Guidoum a estimé également que “l’Algérie est un État fort qui ferra le nécessaire pour défendre sa cause”. À ce titre, il a indiqué que “nous saisirons, s’il le faut, le tribunal arbitral international afin de nous défendre”. Il convient de souligner que ce genre de sanctions est un fait rare pour l’IAAF et, curieusement, c’est toujours les pays africains qui en font les frais.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après Liberté


de toute façon, depuis la retraite de Morcelli, ça se voyait à peine qu'on avait des athlètes... :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 28 Nov - 14:49

L’Algérie exportera de l’électricité vers l’Europe

Les deux gazoducs qui relieront l’Algérie et l’Europe, Medgaz et Galsi, seront complétés chacun par la pose de lignes de communication en fibre optique et de câbles afin de transporter de l’électricité produite en Algérie vers le marché européen, selon le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil.
Ces deux projets, d’une capacité initiale équivalente de 8 à 10 milliards de mètres cubes de gaz, entreront en service de manière très espacée. L’entrée en service du Medgaz se fera au début de l’année 2009, alors que le Galsi entrera en lice plus tard. Quant au troisième grand projet, le Gazoduc Transsaharien, Tsgp, conçu par l’Algérie et le Nigeria dans l’esprit du Nepad, combiné avec le parachèvement de la transsaharienne Alger-Lagos et la pose d’une ligne en fibre optique reliant les deux Etats, il fournira l’Europe en gaz à partir de 2015. Moment jugé de forte nécessité pour la sécurisation du Vieux Continent en approvisionnements énergétiques. Le Tsgp, long de plus de 4128km, dont le coût devrait avoisiner les 10 milliards de dollars, sera doté d’une capacité de 20 à 30 milliards de m3/an destinés essentiellement à l’Europe.

La 5e Conférence internationale sur les opportunités d’investissement dans le secteur de l’énergie et des mines bat, donc, son plein dans le cadre de la Semaine de l’énergie qui se déroule à Oran, élue métropole des hydrocarbures, pour la circonstance. C’est un ministre de l’Energie en verve, loin des turbulences, qui a animé la scène politique, ces derniers temps, autour du secteur des hydrocarbures, qui a procédé à l’ouverture de cette conférence, en soulignant, en l’occurrence, l’importance du partenariat en termes d’opportunités d’investissement en Algérie. « Il s’est enrichi et diversifié notablement, au cours de ces dernières années, encouragé notamment par la mise en oeuvre de méthodes et procédures marquées par la transparence et l’équité », a fait remarquer le ministre.

Le ministre de l’Energie et des Mines, M.Chakib Khelil, a tenu à rappeler, par ailleurs, les projets d’envergure internationale qui figurent dans l’important programme engagé par Sonatrach et qui vise à intégrer, de manière cohérente et diversifiée, et d’amont en aval, l’ensemble de la chaîne pétrolière. M.Piebalgs, commissaire européen à l’Energie, en visite, pour la première fois, en Algérie, a, lors de son intervention, souligné l’importance de l’Algérie dans la sécurisation des approvisionnements gaziers de l’Europe. Et visiblement à l’unisson, du ministre algérien de l’Energie, M.Piebalgs déclare : « L’Algérie est un partenaire très fiable pour nous. Nos besoins en énergie nous conduisent à développer davantage nos relations et notre partenariat. »

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après l’Expression

sympa, alors que dans certaines régions le "dou maqtouâ" au 1er coup de vent continue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fatiha
célèbre
célèbre


Féminin
Nombre de messages : 8148
Age : 58
Date d'inscription : 26/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 28 Nov - 16:24

ElChouraqi a écrit:
L’Algérie exportera de l’électricité vers l’Europe

Les deux gazoducs qui relieront l’Algérie et l’Europe, Medgaz et Galsi, seront complétés chacun par la pose de lignes de communication en fibre optique et de câbles afin de transporter de l’électricité produite en Algérie vers le marché européen, selon le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil.
Ces deux projets, d’une capacité initiale équivalente de 8 à 10 milliards de mètres cubes de gaz, entreront en service de manière très espacée. L’entrée en service du Medgaz se fera au début de l’année 2009, alors que le Galsi entrera en lice plus tard. Quant au troisième grand projet, le Gazoduc Transsaharien, Tsgp, conçu par l’Algérie et le Nigeria dans l’esprit du Nepad, combiné avec le parachèvement de la transsaharienne Alger-Lagos et la pose d’une ligne en fibre optique reliant les deux Etats, il fournira l’Europe en gaz à partir de 2015. Moment jugé de forte nécessité pour la sécurisation du Vieux Continent en approvisionnements énergétiques. Le Tsgp, long de plus de 4128km, dont le coût devrait avoisiner les 10 milliards de dollars, sera doté d’une capacité de 20 à 30 milliards de m3/an destinés essentiellement à l’Europe.

La 5e Conférence internationale sur les opportunités d’investissement dans le secteur de l’énergie et des mines bat, donc, son plein dans le cadre de la Semaine de l’énergie qui se déroule à Oran, élue métropole des hydrocarbures, pour la circonstance. C’est un ministre de l’Energie en verve, loin des turbulences, qui a animé la scène politique, ces derniers temps, autour du secteur des hydrocarbures, qui a procédé à l’ouverture de cette conférence, en soulignant, en l’occurrence, l’importance du partenariat en termes d’opportunités d’investissement en Algérie. « Il s’est enrichi et diversifié notablement, au cours de ces dernières années, encouragé notamment par la mise en oeuvre de méthodes et procédures marquées par la transparence et l’équité », a fait remarquer le ministre.

Le ministre de l’Energie et des Mines, M.Chakib Khelil, a tenu à rappeler, par ailleurs, les projets d’envergure internationale qui figurent dans l’important programme engagé par Sonatrach et qui vise à intégrer, de manière cohérente et diversifiée, et d’amont en aval, l’ensemble de la chaîne pétrolière. M.Piebalgs, commissaire européen à l’Energie, en visite, pour la première fois, en Algérie, a, lors de son intervention, souligné l’importance de l’Algérie dans la sécurisation des approvisionnements gaziers de l’Europe. Et visiblement à l’unisson, du ministre algérien de l’Energie, M.Piebalgs déclare : « L’Algérie est un partenaire très fiable pour nous. Nos besoins en énergie nous conduisent à développer davantage nos relations et notre partenariat. »

Synthèse de Souad, algerie-dz.com
D’après l’Expression

sympa, alors que dans certaines régions le "dou maqtouâ" au 1er coup de vent continue...
Franchement c'est du n'importe quoi quand on voit le nombre de coupures de courant vers chez nous! Ils devraient plutôt s'occuper de ça en priorité!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 28 Nov - 16:42

Les associations demandant la légalisation de la pédophilie se multiplient sur Internet
" Les groupes canadiens et étrangers en faveur de la légalisation de la pédophilie connaissent une forte augmentation sur Internet et des adeptes prônent même l'acceptation de cette pratique déviante comme troisième forme d'orientation sexuelle.

Regroupement de boylovers, sites spécialisés sur le sujet, forums de discussions, textes divers et même un parti politique, voilà un bref aperçu de l'ampleur du mouvement sur le Web. La plupart des organisations tentent de banaliser et surtout de «normaliser» l'attirance particulière que pourrait avoir un adulte pour les garçons ou les adolescents. Le triste phénomène touche d'ailleurs la région de Montréal.

Citant les progrès réalisés par la communauté gaie au cours des 25 ou 30 dernières années, plusieurs membres de cette cybercommunauté tentent d'expliquer que la pédophilie pourrait également devenir tout à fait correct d'ici à une ou deux décennies.

Textes choquants

Mise sur pied en 1978, la North American Man/Boy Love Association (NAMBLA, Association nord-américaine pour l'amour entre les hommes et les adolescents) demeure la plus connue, mais d'autres organismes ont vu le jour depuis quelques années. Le Journal a choisi de ne pas identifier ceux-ci.

La NAMBLA s'oppose à l'idée d'un âge minimal pour avoir des rapports sexuels et lutte pour «mettre fin à l'oppression des hommes et adolescents qui ont librement choisi d'avoir des relations sexuelles». Elle réclame aussi «l'adoption de lois qui, à la fois, protègent les enfants des contacts sexuels non désirés tout en les laissant libres de déterminer ce qu'ils veulent faire de leur sexualité». C'est la plus grande organisation du groupe IPCE, l'International Pedophile and Child Emancipation. Sur un site francophone, on peut lire dans une histoire fictive: «Puis, il se redressa, saisit les hanches du gamin entre ses grosses mains...»

Anonymat

Aux Pays-Bas, les pédophiles néerlandais ont créé, en 2006, un parti politique de la liberté et la diversité qui recherche la légalisation de la porno et du sexe entre les adultes et les enfants. Évidemment, l'anonymat est la règle la plus suivie par les participants. Au Québec, la situation est connue de la Sûreté du Québec, mais le module de la cybersurveillance n'a pu accorder d'entrevue au Journal cette semaine. "

Un article de Jean-François Racine.



Source : LE JOURNAL DU QUEBEC (27 novembre 2006)


...que dire sinon Allah isterna, Amine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
qlq1
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2792
Age : 49
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mar 28 Nov - 17:00

ElChouraqi a écrit:
Les associations demandant la légalisation de la pédophilie se multiplient sur Internet
" Les groupes canadiens et étrangers en faveur de la légalisation de la pédophilie connaissent une forte augmentation sur Internet et des adeptes prônent même l'acceptation de cette pratique déviante comme troisième forme d'orientation sexuelle.

Regroupement de boylovers, sites spécialisés sur le sujet, forums de discussions, textes divers et même un parti politique, voilà un bref aperçu de l'ampleur du mouvement sur le Web. La plupart des organisations tentent de banaliser et surtout de «normaliser» l'attirance particulière que pourrait avoir un adulte pour les garçons ou les adolescents. Le triste phénomène touche d'ailleurs la région de Montréal.

Citant les progrès réalisés par la communauté gaie au cours des 25 ou 30 dernières années, plusieurs membres de cette cybercommunauté tentent d'expliquer que la pédophilie pourrait également devenir tout à fait correct d'ici à une ou deux décennies.

Textes choquants

Mise sur pied en 1978, la North American Man/Boy Love Association (NAMBLA, Association nord-américaine pour l'amour entre les hommes et les adolescents) demeure la plus connue, mais d'autres organismes ont vu le jour depuis quelques années. Le Journal a choisi de ne pas identifier ceux-ci.

La NAMBLA s'oppose à l'idée d'un âge minimal pour avoir des rapports sexuels et lutte pour «mettre fin à l'oppression des hommes et adolescents qui ont librement choisi d'avoir des relations sexuelles». Elle réclame aussi «l'adoption de lois qui, à la fois, protègent les enfants des contacts sexuels non désirés tout en les laissant libres de déterminer ce qu'ils veulent faire de leur sexualité». C'est la plus grande organisation du groupe IPCE, l'International Pedophile and Child Emancipation. Sur un site francophone, on peut lire dans une histoire fictive: «Puis, il se redressa, saisit les hanches du gamin entre ses grosses mains...»

Anonymat

Aux Pays-Bas, les pédophiles néerlandais ont créé, en 2006, un parti politique de la liberté et la diversité qui recherche la légalisation de la porno et du sexe entre les adultes et les enfants. Évidemment, l'anonymat est la règle la plus suivie par les participants. Au Québec, la situation est connue de la Sûreté du Québec, mais le module de la cybersurveillance n'a pu accorder d'entrevue au Journal cette semaine. "

Un article de Jean-François Racine.



Source : LE JOURNAL DU QUEBEC (27 novembre 2006)


...que dire sinon Allah isterna, Amine.

la ilaha illa allah mohammed rasoulou allah... ce monde va vers son extermination.
au passé c t les homos les lesbs é mainnant c le tour d la pedophelie...c quoi cette civilisation !!!??
allah yester w yahfedh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ElChouraqi
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2596
Age : 64
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mer 6 Déc - 13:35

Zinedine Zidane en Algérie

Le champion du monde Zinedine Zidane effectuera une visite en Algérie la semaine prochaine sur invitation du président Abdelaziz Bouteflika.
mardi 5 décembre 2006.
Zinedine Zidane est une star dans son pays d’origine. « C’est notre fierté, il est kabyle, il est algérien », estime Mohamed, fan de foot habitant le quartier qui surplombe la basilique d’Alger.

Mardi matin, plusieurs radios ont annoncé la venue de Zidane la semaine prochaine, à l’invitation du président Abdelaziz Bouteflika. La nouvelle n’a pas beaucoup surpris :« Cela faisait déjà plusieurs mois qu’on en parlait, depuis la finale de la coupe du monde et sa retraite internationale », rappelle Sabrina Belaïdi, journaliste à la radio algéroise El Behdja.

« Depuis qu’il est devenu une star, il avait un peu oublié le ciel d’Algérie, regrette. Mohamed Kabir Addou, wali (préfet) d’Alger. Ce sera sa première réception officielle ici, c’est un évènement ». L’international français, Zinedine Zidane, est déjà venu plusieurs fois en Algérie, mais à titre privé, notamment pour revoir son frère qui habite toujours en Kabylie. Malgré son agression contre Matterrazzi en finale, Zidane reste très populaire.

Synthèse de Rayane
D’après 20 minutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nejma
Membre VIP
Membre VIP


Féminin
Nombre de messages : 2211
Age : 37
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: A LIRE...   Mer 6 Déc - 13:44

ElChouraqi a écrit:
Zinedine Zidane en Algérie

Le champion du monde Zinedine Zidane effectuera une visite en Algérie la semaine prochaine sur invitation du président Abdelaziz Bouteflika.
mardi 5 décembre 2006.
Zinedine Zidane est une star dans son pays d’origine. « C’est notre fierté, il est kabyle, il est algérien », estime Mohamed, fan de foot habitant le quartier qui surplombe la basilique d’Alger.

Mardi matin, plusieurs radios ont annoncé la venue de Zidane la semaine prochaine, à l’invitation du président Abdelaziz Bouteflika. La nouvelle n’a pas beaucoup surpris :« Cela faisait déjà plusieurs mois qu’on en parlait, depuis la finale de la coupe du monde et sa retraite internationale », rappelle Sabrina Belaïdi, journaliste à la radio algéroise El Behdja.

« Depuis qu’il est devenu une star, il avait un peu oublié le ciel d’Algérie, regrette. Mohamed Kabir Addou, wali (préfet) d’Alger. Ce sera sa première réception officielle ici, c’est un évènement ». L’international français, Zinedine Zidane, est déjà venu plusieurs fois en Algérie, mais à titre privé, notamment pour revoir son frère qui habite toujours en Kabylie. Malgré son agression contre Matterrazzi en finale, Zidane reste très populaire.

Synthèse de Rayane
D’après 20 minutes

Au fond, on s'en fout un peu qu il y aille, ca va changé quoi?
Hourra, il vont lui faire un bain de foule, il va etre reçu et basta
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A LIRE...   Aujourd'hui à 19:35

Revenir en haut Aller en bas
 
A LIRE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» un super site pour les mamans..... à lire en cachette !! lol
» Yougonostalgia, un roman passionant à lire !!!
» [A LIRE IMPERATIVEMENT] Le règlement du forum !
» délire zen
» Charte à lire et à accepter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les ami(e)s de Medroma et sa région :: Les ami(e)s de Medroma et sa région-
Sauter vers: