Forum Cultures, Traditions et Echanges sur la région de Tlemcen
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arabisation aveugle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquarelle
Maitre Posteur
Maitre Posteur


Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 52
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: L'arabisation aveugle   Lun 25 Mai - 21:13

«Les âmes tourbillonnent autour de celui qui agit, les intelligences gravitent autour de celui dont la pensée crée sa forme immédiate, circulaire, dense, autonome, organisée comme un être vivant. Qui n'a pas cela est condamné à suivre. Qui a cela commande, et bien au-delà de sa mort».Elie Faure (1873-1937)

Tout a été dit en ce qui concerne les dérives de l'arabisation et ses conséquences sur le système éducatif algérien et toutes les implications qui touchent le quotidien d'un simple Algérien. Il s'agit ici d'une réponse ou des réponses à quelques dérives par certains intellectuels arabophiles, dont Monsieur Othman Saâdi, président de l'Association algérienne pour la défense de la langue arabe, qui a accordé une interview à un quotidien londonien, Echark El-awsat(1), où il a accusé « le lobby francophone », selon ses propos, de geler la loi de la généralisation de la langue arabe.

Il ne s'est pas arrêté seulement là, il a aussi accusé le défunt Président algérien Mohamed Boudiaf « d'ennemi de la langue arabe » et d'avoir mis « ses enfants dans une école française au Maroc ». Pour lui, depuis l'accession au pouvoir de l'actuel Président en 1999, la langue arabe « vit ses moments les plus difficiles ». En ce cas, comment explique-t-il ce nouveau décret d'application de la loi n°08-09 du 25/02/08 du Code de procédures civile et administrative qui impose aux Algériens de ne s'exprimer qu'en arabe ? Pis, quand O. Saâdi associe les « non applications » de ces décrets pour la généralisation de la langue arabe, par une trahison aux sacrifices du peuple algérien « qui a défendu sa langue arabe et sa religion, l'Islam ». Comme si, être francophone c'est nier et ignorer les deux dimensions indiquées plus haut. Pourtant, des hommes comme Boudiaf (l'un des fondateurs d'OS) ont déclenché la guerre de Libération nationale et ont même signé la déclaration du Premier Novembre en français. Contrairement à ceux qui prétendaient défendre la langue arabe et la religion musulmane, ils n'ont rejoint la Guerre de Libération nationale qu'en 1956(2), après deux ans de guerre lancée par des hommes comme Boudiaf.

Où sont ces prétendus défendeurs des « constantes nationales » ? Si le peuple a massivement participé à la guerre, c'est pour la simple et unique raison de mettre fin au système colonial et à ses injustices qu'il subissait au quotidien. Ainsi, il pouvait vivre dignement dans son pays en tant que citoyen à part entière. D'ailleurs, c'est pour cela que le combat du peuple algérien demeure un exemple pour les autres peuples colonisés. Utiliser les valeurs patriotiques pour défendre la langue arabe me semble une déviation et un glissement dangereux qui creusent davantage le fossé qui sépare les deux courants, en l'occurrence arabophone et francophone. Ainsi, chaque camp renforce la conviction qu'il y a une divergence profonde sur la question linguistique et son apport à l'identité nationale et voire même à l'unité nationale.

Il me semble que Monsieur O. Saâdi vit dans une autre Algérie, ou plus au moins celle que nous ne vivons pas, car un simple observateur se rendra compte que toutes les disciplines sont enseignées en langue arabe et le système éducatif algérien est parfaitement arabisé. Il reste à s'interroger sur l'échec de cette arabisation, mais aussi sur les raisons d'improductivité des disciplines arabisées. De plus, pourquoi les parents, quand ils le peuvent, évitent le système éducatif algérien ? Quelles sont les raisons qui poussent les étudiants à éviter les disciplines techniques ? Pourquoi n'y a-t-il pas d'ouvrages scientifiques traduits ou pas en langue arabe ? Pourquoi n'y a-t-il pas d'unanimité sur l'utilisation des terminologies techniques en langue arabe ? Pourquoi, depuis l'arabisation de l'Université algérienne, en particulier en sciences humaines, n'y a-t-il pas eu de publication d'articles scientifiques et d'études produits par ces chercheurs arabisés ? Pourquoi leurs homologues maitrisant les autres langues, en l'occurrence le français, produisent-ils des études et des articles de qualité, répondant aux normes scientifiques ?

Cependant, de mon point de vue, la généralisation de la langue arabe ne dépend pas seulement de l'Algérie, mais de l'ensemble des pays arabes. Car cette langue est en retard, il manque beaucoup d'outils à son évolution, particulièrement le changement du regard et du mécanisme de pensée des Arabes par rapport à leur propre langue. Comment voulez-vous enseigner une langue qui ne produit guère dans tous les plans scientifiques ? Comment voulez-vous enseigner une langue qui n'incite pas à la lecture ? Comment voulez-vous rattraper le retard si la traduction ne concerne pas quelques livres par an ?

Pourquoi la langue française ?
L'utilisation da langue française s'impose aux Algériens car d'une part, nous avons des liens historiques profonds avec la langue française, même si ceux-ci apparaissent contradictoires, le français est l'un des moyens pour accéder à l'universel pour nous, Algériens. D'autre part, il y a deux, si ce n'est pas trois générations, qui ont suivi une formation en langue française. Cette richesse est parfois exploitée par d'autres pays arabes ou autres pour l'encadrement de leur élite et pour développer leur pays même ils subissent la marginalisation dans leur propre pays. Enfin, les Algériens vivant en France constituent une communauté importante qui dépasse les sept millions et s'étend sur plusieurs générations, fortement implantées en France. Il est alors inhumain de rompre le lien avec nos frères et nos cousins et d'autres proches qui vivent dans ce pays. Tout en sachant le rôle que notre communauté a joué et qu'elle joue encore dans l'évolution de notre pays.

Dans le même ordre d'idée, la langue française est la deuxième langue utilisée dans le milieu scientifique, après l'anglais. De plus, beaucoup de sujets et d'études qui concernent l'Algérie, que ce soit sur le plan politique, social, histoire, etc., sont en grande partie rédigés en langue française. Sans oublier la qualité de l'enseignement du système français qui forment l'élite algérienne parfois exploitée par d'autres pays, comme je l'ai souligné plus haut. Pour preuve, l'Université française est souvent sollicitée par des pays arabes tels que Dubaï qui vient d'ouvrir une annexe de l'université de la Sorbonne.


La littérature francophone algérienne
Quelques écrivains algériens accusent à tort et à raison leurs collègues écrivains qui écrivent et/ou publient en France dans le but d'obtenir une reconnaissance et en vivre. «Ces Algériens, selon Abdellali Merdaci(3), dont les parents ont hier chassé la France de l'Algérie, avec les armes et le bulletin de vote, en sont aujourd'hui à user de leur talent pour retourner dans la francité. Et à en faire leur unique horizon».

Selon Mohamed Arbi Ould Khalifa(4) : «il ne faut pas juger à la hâte la qualité intellectuelle et de création littéraire des écrivains francophones algériens qui publient dans les éditions françaises et qui souvent vivent en France comme Mohamed Arkoun, Yasmina Khadra, Assia Djabar et d'autres, car il se peut que les raisons qui les poussent à publier dans ce pays et dans cette langue (le français) sont la recherche de la célébrité, de prix littéraires...». Cette vision est partagée par Habib Sayah(5). Il me semble que la politique de l'arabisation n'a pas convaincu tous les acteurs littéraires algériens. Ainsi, associer la langue française au colonialisme français me semble dérisoire car il faut rappeler que la majorité de l'élite algérienne qui a lutté contre le colonialisme était imprégnée de la culture française et des valeurs humanistes de la pensée française. Et ceci n'est pas spécifique aux Algériens, mais l'influence de la culture française a touché l'ensemble des élites mondiales. Les idées d'auteurs comme Rousseau, V. Hugo, Sartre et d'autres dépassent les frontières identitaires. De plus, on peut parler de l'influence de la culture arabe par la culture française, en particulier des auteurs égyptiens, libanais, syriens et irakiens qui ont fait la « Nahdha » au début du XXè siècle. Ignorer tout cela relève de la politique de l'autruche, forme d'hypocrisie intellectuelle. Si ces auteurs souhaitent publier en France, c'est tout simplement parce que dans ce pays, la gestion de l'édition (tirage, diffusion, commercialisation, etc.) est professionnalisée et génère des lecteurs. Un roman de Yasmina Khadra s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires, uniquement en France, sans parler des autres pays du monde. Cependant, en Algérie par exemple, le même roman ne pourrait pas dépasser les 1 000 exemplaires. Dans le monde arabe, un ouvrage est tiré au maximum à 3.000 exemplaires, ce qui signifie un livre pour 110 779 citoyens arabes(6). Le cas d'Ahlame Mastghanemi est édifiant : son roman « La mémoire du corps » a été édité en Algérie et n'a pas eu de commercialisation et de diffusion suffisante. Cependant, une fois publié au Liban, il est devenu un phénomène littéraire. Donc, la faute n'est pas aux personnes qui publient ailleurs (d'ailleurs, au cours de ces dernières années, beaucoup d'arabophones publient au Liban, à Dubaï), mais à la politique du livre en général dans notre pays.

L'édition, c'est une culture que malheureusement nous ne maîtrisons pas encore. Cependant, on peut aussi parler des raisons qui poussent les autres à écrire en français et pas en arabe. Ceci est une autre histoire.



1- Cf. Hoggar.org

2- A ce propos je vous conseille de lire l'intervention de Lahouari Addi sur «Le Nationalisme algérien : origine et perspective», publié dans le Quotidien d'Oran 04/05/09.

3- Le soir d'Algérie du 26/02/09.

4- El-Khabar Hebdo du 28 -01 ou 3-02/09.

5- El-Khabar du 11/05/09.

6- El-Hayat 26/12/08.

par Yazid Haddar

http://www.lequotidien-oran.com/?news=5121129
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
qlq1
Membre VIP
Membre VIP


Masculin
Nombre de messages : 2792
Age : 49
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: L'arabisation aveugle   Jeu 4 Juin - 17:31

ya sa3di bli intelos
si l'arabe existe encore en algerie c'est bien un miracle vu les 135 années de destructions de lieux de cultes et d'apprentissage , 135 ans de propogation d'une langue étrangere a l'époque , 135 d'extermination de oulémas et de l'identité de cette nation w zid w zid wzid ...
c'est pas la faute a la langue si on a pas progréssé , la langue c'est une outil wa el hamdoulillah notre outil est tellement riche que meme les occidentaux l'ont avoué ( rien ne va comme il le faut chez nous ni éducation ni recherche in culture ni industrialisation ni commerce ni tourisme... la langue n'a rien a voir ) le problem c'est l'etre humain qui gere mal ou pluto ne gere pas ni avec sa langue national ni avec une langue etrangere .
tout les communautés et les nations sur terre travaillent pour sauvegarder leur langue meme ceux qui ont une pseudo langue limitée en 12 et 14 lettres et avec peu d'orthographe .
du norvege des iles feroe du serbie montenegro de l'azerbaidjan au népal passant par l'inde la chine .... jusqu'en afrique et au pays du maya et des aztek l'homme est jalou de sa langue invente des trucs et stratégies pour les sauvegarder et les enrichir en optant en meme temps pour 1 ou 2 langues étrangeres . saufs nos intelos qui voient en leurs langue une stérilitée malgré sa richesse (dictionnaire de plus de 20 tomes) 25 premieres pages seulment pour la lettre (alif) , une langue qui offre la possiblité de créer autant de mots autants d'antonymes de paronymes de synonymes ..... que tt autres langue ( témoignage d'e bcp d'experts des langues , d'académiciens , d'orientalistes et autres ...) si l'arabisation n'a rien apporté c'est bien la faute a 2 types d'homme le 1er incompétent et insouciant le 2eme un pion francophile (nn hyper francophone) fouteur de trouble qui a découvert que l'école fondamentale et l'arabisation crient l'extrmisme et l'islamisme w zid w zid
" eddahrou douwal , yawmoun lak wa yawm 3alayk " il était une fois Smyrne, Phocée, athenes.. coté grec . rome carthage... coté romain . bagdad, damas , samarkand , boukhara, seville , grenade , cordoue ....coté arabe . berlin , new york , paris , londres ,osaka ...coté occidentaux et et soutenus du plan marchal . shanguai , delhi , calcuta , rio de janeero coté futures puissances immergentes. qu'on le veuille ou non rien n'est iternel et chaque civilisation a ces défauts que sa soi matériels ou humaines. ceci c'est pas une excuse pour qu'on restent tjrs soumis a d'autres influences comme l'as dit ibn khaldoun .
donner plus d'avantage a la langue française en algerie est une grave erreure , opter pr l'anglais c mieu pour bcp de raisons ; 80% de chercheures français utilisent l'anglais comme outil linguistique , les français crient alertes en cachete pour le recule de leur langue ( si ce n'est ces republiques bannanieres adhérantes au sommet de la francophonie (96% politique ,04% culturelle ) juste pour des miettes que paris leur attribu pour leur soumission et dévouement .
malek haddad auteur de bcp de romans assume que le français n'est pas sa langue .....
mohammed dib , mouloud feraoune , yasmina khadra..... meme s'ils ont utilisé le français c la fierté de l'algerie .
on donne pas grande importance au (hirak ) mauvement litteraire arabaphone malek bennabi avec c ouvres philosophique sur la civilisation qui font le bonheur des profs et étudiants dsn de nombreux universités occidentales , ahlam mostghannemi que les libanais l'ont accueilli avec une grande chaleure , benhadouga , zineb laouedj , yahia bouaziz tahar outar ......
en algerie y'a des francophone honnetes le français chz eux c'est seulmenet un e outil , c'est des gens qui pensent arabes, quand ils sortent a la société ils se comportent comme la mojorité de l'autre coté y'a des francophiles des celebres promotions lacoste et bendaoud qui déffendent s présence et ses interets
en attendant un super (hirak) litteraire et culturel arabophone inchallah des des années tres proches je peux que m'exprimer la joie de voir les gens lirent les journaux et lé magazines en arabe ( echourouk leader niveau monde arabe avc + 600.000 ex , el khabar + 500.000 ).
communauté algerienne en france : !!!!!! no comment !!!!! a l'exception de 3 : de ... de... et de l'école international de l'algerie a paris .

to be continued يتبـــــع
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papillon_Noir
Novice
Novice


Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 34
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: L'arabisation aveugle   Mer 17 Juin - 20:30

Sommes nous etant ''Musulman'' obliger de s'exprimer en arabe ? non je ne le crois. L'arabe dans le sens
academique (al3arabi) est toute personne qui vit dans un endroit desertique et qui est isolé du monde( vs pouvez verifié), cela dit, un Johnny qui vit dans le desert du Texas et isolé du monde est consideré par les academiciens de la langue comme :Un Arabe. bref

L'arabisation, ce programme qui a echoué, etait un programme purement politique, actuellement, nos jeunes paient les pots cassés; ils ne maitrisent ni la langue arabe ni celle de Moliere. A voir les tunisiens a coté, leurs etudiants exigent, que les sujets des exams soient en francais et en anglais, par ici on exige l'arabe et le francais, nom d'allah, ils exigent deux langues qui ne maitrisent absolument pas.

Là, je comprend parfaitement pourquoi l'algerie est toujours l'invité d'honneur dans le congrés des bleds francophone sans jamais y adherer...car c'est bien vrai, on ne maitrise aucune langue. moi meme, je fais trop de fautes d'orthos, et si jemaitrise un tit peu le parler, c'est grace a un entourage qui a favorisé ca, si non c'est la cata. ils nous ont sacrifiés grace a leurs ecole fondamentale.

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arabisation aveugle   Aujourd'hui à 23:11

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arabisation aveugle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chiot aveugle besoin d'aide
» Piwie devient aveugle -_-
» FELIX border collie aveugle Spa Rodez (12)
» Chienne 7 mois partiellement sourde et aveugle (adopté)
» Gaétan joli chat noir aveugle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les ami(e)s de Medroma et sa région :: Les ami(e)s de Medroma et sa région-
Sauter vers: