Forum Cultures, Traditions et Echanges sur la région de Tlemcen
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 El Qaradaoui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquarelle
Maitre Posteur
Maitre Posteur


Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 52
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: El Qaradaoui   Mar 24 Nov - 20:05

Il souhaite que Bouteflika tende la main à Moubarak !!! Je suis sidérée et du reste j'en reste pantoise...

Après la colère ressentie j'ai eu un haut le cœur et pour cause, pourquoi est ce toujours les algériens qui font les frais des mauvaises intentions des autres qui induisent le monde entier en erreur...

Le cheikh Youcef Al Qaradaoui vient de s’impliquer, lui aussi, dans la crise diplomatique qui s’est désormais installée entre l’Egypte et l’Algérie et qui a pour cause, est-il besoin de le rappeler, le haineux déchaînement des medias égyptiens contre tout ce qui est algérien. Saisissant l’opportunité de la diffusion avant-hier soir de son émission hebdomadaire «Echariaa Oual Hayat» sur la chaine El Djazira, très regardée par les téléspectateurs du monde arabo-musulman (...)

Et même d’ailleurs, ce célèbre religieux a, en effet, lancé un appel pressant en direction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, l’implorant de faire un geste en vue d’apaiser cette tension qui caractérise ces derniers jours les relations entre l’Algérie et l’Egypte et ce, suite au match de football qui s’est déroulé à Khartoum, la capitale du Soudan, et qui a permis à l’équipe nationale d’arracher son billet pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Cet appel a, à l’évidence, laissé perplexe la majorité des Algériens, tant l’opinion publique nationale a considéré que ce cheikh, qui jouit d’un incommensurable respect en Algérie, s’est trompé d’adresse.
Car, l’on a estimé, à juste titre d’ailleurs, que c’est plutôt en direction du président égyptien, Hosni Moubarak, que le président de l’Union mondiale des oulémas aurait dû adresser son appel. N’est-ce-pas les autorités égyptiennes, par médias interposés, qui ont déclenché les hostilités en s’en prenant à l’Algérie et à ses symboles ?
L’on a ainsi vu sur les plateaux des chaînes de télévisions satellitaires une «faune» déchaînée déversant son fiel et traitant le peuple algérien de tous les noms. Dans ce jeu dangereux, même le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, n’a pas été épargné par les critiques et la vindicte de ces aigris énergumènes auxquels se sont joints même des officiels égyptiens.
De plus, et là, c’est encore plus grave, un des fils du président égyptien a traité les algériens de «mercenaires» et de «terroristes» alors que les autorités algériennes sont toujours restées dignes. Cheikh Al Qaradaoui, qui est égyptien d’origine mais qui vit depuis des lustres dans l’émirat de Qatar, a justifié cet appel «à sens unique» par le fait que le président algérien, qu’il dit très bien connaître et avec lequel il est lié par une relation amicale, «est un homme d’une grande sagesse et bonté qui a réussi à éteindre les feux de la fitna en Algérie».
Al Qaradaoui considère également que le président Abdelaziz Bouteflika, qu’il a qualifié d’homme de principes, est par conséquent le plus apte à sauver les deux peuples égyptien et algérien de la « tempête de la fitna».
Dans cette même émission, ce religieux dira encore que ce qui se passe ces derniers jours n’a absolument rien à voir avec les préceptes de l’islam.
Il a aussi salué les propos du ministre d’Etat, représentant personnel du président de la république, Abdelaziz Belkhadem, qui a réfuté fermement les allégations égyptiennes sans pour autant verser dans l’ignominie comme c’est le cas de nombreux hauts responsables égyptiens.
Rappelons qu’El Qaradaoui a séjourné de nombreuses années en Algérie où il a exercé dans les années 80 en tant qu’enseignant à l’université des sciences islamiques Emir-Abdelkader à Constantine.

Il y a quelques mois, alors qu’il était en visite en Algérie, il a été pris en charge à l’hôpital militaire d’Aïn Naadja lorsque il est tombé malade. Le président Bouteflika l’a entouré de toute son attention et mis à sa disposition son avion personnel pour le transporter au Qatar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
El Qaradaoui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les ami(e)s de Medroma et sa région :: Les ami(e)s de Medroma et sa région-
Sauter vers: